La Fédération pédagogie Steiner Waldorf

Un réseau d’établissements labellisés dans toute la France et connecté à l’international.

Un label pour la Pédagogie Steiner-Waldorf

La Fédération Steiner-Waldorf accompagne les établissements labellisés :

  • en soutenant les structures existantes par la communication d’informations administratives et juridiques, par des conseils organisationnels, des aides pédagogiques, des échanges d’expériences et par l’organisation d’évènements rassemblant toutes les structures autour d’une thématique de travail et de divers ateliers (Congrès, séminaires de travail…).
  • en affiliant des nouvelles structures Steiner-Waldorf en France
  • en établissant le lien entre les centres de formation qui forment à la pédagogie Steiner-Waldorf et les établissements Steiner Waldorf.

La charte

Pédagogie alternative Steiner Waldorf - un label pour les écoles
1958 Jardins d’enfants
dans 70 pays
1184 Écoles
dans 68 pays
2500 Enfants
scolarisés en France
22 Écoles
affiliées en France
100 Années d’expérience

Promouvoir la pédagogie Steiner-Waldorf en France

  1. Informer le public, la presse, les partenaires et élus par des dépliants, brochures, l’édition d’ouvrages pédagogiques, l’organisation d’évènements sur la pédagogie Steiner-Waldorf.
  2. Promouvoir et défendre le mouvement Steiner-Waldorf et participer au débat pédagogique en France.
  3. Cultiver les relations avec l’Éducation nationale, les pouvoirs publics et divers partenaires nationaux.
  4. Développer des contacts et synergies avec d’autres pédagogies ou mouvements éducatifs (Printemps de l’éducation, Créer son école…) et avec les partenaires internationaux (ECSWE, IASWECE, WALDORF-100, Forum international, etc.)

S’engager pour la liberté pédagogique

La Fédération Steiner-Waldorf ne soutient pas seulement une approche pédagogique spécifique, mais aussi la liberté pédagogique au sens large, c’est-à-dire la liberté de choix pour les parents. C’est pourquoi elle s’associe aux autres mouvements de pédagogie alternative lorsqu’il s’agit de faire reconnaître leur existence et leur besoins auprès du législateur, pour défendre la liberté pédagogique.