La Fédération pédagogie Steiner Waldorf

Un réseau d’établissements labellisés dans toute la France et connecté à l’international.

La Fédération représente et s’emploie à consolider le réseau des établissements sous même dénomination, qu’ils soient déjà labellisés ou en cours de labellisation, en France.

Outre cet objectif de consolidation, la Fédération promeut la pédagogie au travers d’actions de communication, d’événements et de partenariats.

Garantir la qualité pédagogique

    1. Garantir en France la conformité des établissements qui s’en revendiquent, au droit de marque « Steiner-Waldorf ».
    2. Accompagner ceux qui souhaitent se conformer au Label Steiner-Waldorf, dans le cadre d’un processus dit de « labellisation ». Cela garantit aux parents une qualité pédagogique et un respect de certains principes éducatifs.
    3. Soutenir l’évolution de carrière des pédagogues et établir le lien avec les centres de formations, la formation des pédagogues étant essentielle au maintien de la qualité pédagogique dans un établissement.

Promouvoir la pédagogie Steiner-Waldorf en France

  1. Informer le public, la presse, les partenaires et élus par des dépliants, brochures, l’édition d’ouvrages pédagogiques, l’organisation d’évènements sur la pédagogie Steiner-Waldorf.
  2. Promouvoir et défendre le mouvement Steiner-Waldorf et participer au débat pédagogique en France.
  3. Cultiver les relations avec l’Éducation nationale, les pouvoirs publics et divers partenaires nationaux.
  4. Développer des contacts et synergies avec d’autres pédagogies ou mouvements éducatifs et avec les partenaires internationaux (ECSWE, IASWECE, Forum international, etc.)

S’engager pour la liberté pédagogique

La Fédération Steiner-Waldorf ne soutient pas seulement une approche pédagogique spécifique, mais aussi la liberté pédagogique au sens large, c’est-à-dire la liberté de choix pour les parents. C’est pourquoi elle s’associe aux autres mouvements de pédagogie alternative lorsqu’il s’agit de faire reconnaître leur existence et leur besoins auprès du législateur, pour défendre la liberté pédagogique.

1958 Jardins d’enfants

1184 Écoles

2500 Enfants

21 Établissements

103 Années d’expérience