Julie Sandberg

Art thérapeute

Ancienne élève

« Pour moi cette école a été bénéfique grâce aux méthodes d’apprentissage – une émancipation liée à une sorte de philosophie naturelle et humaniste, libre de tous préjugés vulgaires. Cela m’a offert également avec le temps une propre et intime liberté de conscience. J’ai appris des notions fondamentales de partage – de fraternité – de transmission – de discernement – cette école m’a permis de comprendre que nous étions alors des êtres en devenir.

C’est l’altérité de mes camarades de classe et des autres qui a été le vivier de mon progrès / de notre progrès ! Ce sont les liens qui nous unissent, cette confiance, cette amitié, cette tolérance… qui nous ont permis de grandir en humanité et d’élever nos esprits ! Pour moi, cette école ne se rapproche en rien d’une idée dogmatique ; quand j’y étais, elle n’a jamais été un prêt-à-penser mais profondément un droit à penser ! Un droit, selon moi, singulier et universel. Pour terminer, peut-être que Perceval nous guide plus sur le chemin de la connaissance que celui du savoir… mais cela me convient parfaitement. Voilà, mais cela n’engage que moi ! Ce témoignage a été rédigé par une ami d‘enfance, je ne saurais écrire mieux et je n’ai rien à ajouter. Merci »