Eglantine Soyer Messeiler

Assistante de direction en cabinet d’architecte – Expert de justice

Ancienne élève

« Nul besoin de disserter sur le fait que les écoles Steiner offrent une chance de réussir sa scolarité quand on est un peu différent, que ce soit une question “d’avance” ou de “retard”. Et je ne remercierai jamais assez mes parents d’avoir sacrifié une partie de leur budget pour nous offrir cette alternative alors que mon frère et moi rencontrions des difficultés dans le public. Par exemple avec des appréciations de professeurs du style : “Votre enfant lit trop” ou “nullité absolue”.

C’est donc naturellement que plus tard j’ai inscrit mon fils aîné dans la même école que moi, puis les deux enfants suivants dans une école Montessori (plus proche de notre nouveau logement que mon ancienne école Steiner) car mon fils était également différent et qu’il nécessitait un suivi particulier, et que cette pédagogie était en adéquation avec son mode de fonctionnement. Je précise que je ne suis pas adepte du mouvement anthroposophique, je suis athée et mes parents l’étaient également au moment où ils ont inscrit mon frère et moi à l’école Steiner. Ces aspects n’ont jamais été un problème car ils ne sont pas présents à outrance dans cette école. Il est impossible d’énumérer tous les bienfaits des six années que j’ai passées là-bas, mais je serais triste si elle devait fermer ! »