Simon Deboeuf

Étudiant

ancien élève

« Je me permets par cette présente de vous poser une question qui, à mes yeux, paraît fondamentale : connaissez-vous beaucoup d’établissements qui acceptent les enfants tels qu’ils sont ? Connaissez-vous beaucoup d’établissements qui acceptent de les voir grandir à leur rythme ? Qui font en sorte que chacun d’eux puisse s’épanouir et décider de leur propre voie, qu’elle soit littéraire, scientifique, artistique, ou bien toute autre ? Qui les respectent en tant qu’êtres pensants, en tant qu’êtres individuels ? Qui ne les étiquettent ni ne les organisent selon les normes et carcans de notre société actuelle ? Connaissez-vous de tels établissements, si ce ne sont les Écoles Steiner ?

Car justement, cette pédagogie a le mérite de m’avoir apporté ces choses que nulle part ailleurs je n’aurais trouvées. Depuis mon plus jeune âge, durant toute mon enfance et encore aujourd’hui, j’ai découvert en la pédagogie Steiner une source toute particulière : celle de mon épanouissement en tant qu’enfant libre. J’y ai découvert les bienfaits de l’apprentissage des arts, qu’ils soient travail du tissu ou du bois, qu’ils soient travail de la musique ou de la terre. J’y ai découvert les bienfaits d’un apprentissage à mon rythme, au rythme naturel d’un enfant, à travers le travail des langues étrangères comme celui de notre propre langue, à travers la compréhension du monde des chiffres comme celui de notre propre corps. Je m’y suis découvert. J’y ai tout découvert… ou presque ! »